Sarkozy se voit en maître du monde

Publié le par webmasters94

Pour mémoire

Agapes. Le Président déjeunait hier avec des parlementaires de toutes tendances.

 

 

MATTHIEU ÉCOIFFIER et FRANÇOIS WENZ-DUMAS

 

Nicolas Sarkozy lors de son discours de clôture du G20 à Londres le 2 avril.

Nicolas Sarkozy lors de son discours de clôture du G20 à Londres le 2 avril.
(REUTERS)


Festival de «moi je» hier à l’Elysée. De l’entrée au dessert, des tomates mozzarella à la mousse aux éclats de fruits et de chocolat, la vingtaine de parlementaires de tous bords conviés à déjeuner par le chef de l’Etat pour discuter régulation du capitalisme et paradis fiscaux ont eu droit, selon un convive, à «du Nicolas Sarkozy à 200 %, c’est-à-dire étrangement proche de sa propre caricature. On était en petit comité mais il parlait comme à la télé ou à un meeting de l’UMP !»

Ces députés et sénateurs que recevait le président de la République font partie d’un groupe de travail original constitué en novembre pour réfléchir sur la crise financière internationale. Ce club composé de 12 députés et 12 sénateurs, a donc décidé à l’issue du déjeuner de se baptiser «G24». «Le G24 est bicaméral et multipartis», résume Hervé Mariton (UMP), qui est avec Jean-Pierre Brard (apparenté communiste), Jean-Pierre Chevènement (MRC), Henri Emmanuelli (PS) ou Nicolas Perruchot (Nouveau Centre) un des piliers de cet aréopage placé sous la double responsabilité des deux présidents des commissions des finances de l’Assemblée nationale et du Sénat, le socialiste Didier Migaud et le centriste Jean Arthuis.

 

la suite de l'article :    ICI

 

Publié dans Notre Seigneurie

Commenter cet article

bureller 10/04/2011 18:16


je vous invites a la baie des trépasses cet été
le seul endroit ou vous serz obligé d'admettre
que notre devise est "plutot ta mort que ta souillure"